Skip to main content Skip to search Skip to search

History Post-confederation (1867-)

La vague nationale des années 1968

Une comparaison internationale

edited by Tudi Kernalegenn, Joel Belliveau & Jean-Olivier Roy

contributions by Maria Ackrén, Thierry Dominici, Gary Foley, Andrea Geniola, Clause Hauser, Richard Hill, Edina Howell, Nathalie Kermoal, Gilles Leydier, Yan Lespoux, Philippe Martel, Carlo Pala, Daniel Poitras & Xosé M. Nuñez Seixas

Publisher
Les Presses de l'Universite d'Ottawa
Initial publish date
Aug 2020
Category
Post-Confederation (1867-)
  • eBook

    ISBN
    9782760331464
    Publish Date
    Aug 2020
    List Price
    $29.99
  • Paperback / softback

    ISBN
    9782760331440
    Publish Date
    Aug 2020
    List Price
    $39.95

Add it to your shelf

Where to buy it

Description

Les «?années 1968?» se caractérisent par une forte résurgence des nationalismes minoritaires, des régionalismes protestataires et des aspirations autochtones dans le monde occidental – de la Bretagne au Québec en passant par la Catalogne, le Pays de Galles, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Cet ouvrage passe en revue des cas parmi les plus représentatifs ainsi que des exemples moins connus, s’attardant à la chronologie, aux causes et aux conséquences du renouveau nationaliste de la période. Cette collection d’essais s’inscrit dans un horizon international et les cas abordés permettent, à partir du particulier, d’éclairer la dynamique globale à l’œuvre. 
Plusieurs hypothèses y sont avancées. Les profonds changements socioculturels provoqués par les Trente Glorieuses obligent les groupes sociaux et les individus à réinterroger leur environnement dès lors qu’ils quittent la reproduction de l’existant. De plus, l’influence interne des luttes décolonisatrices et anti-impérialistes fragilise l’État-nation et offre un nouveau répertoire discursif. Enfin, l’impact cognitif des luttes sociales des années 1960-1970 autour de la «?nouvelle gauche?» et de l’esprit contestataire, symbolisé par l’année 1968, prépare la voie à une transformation idéologique sans précédent.
Ce livre propose une analyse historiographique des «?années 1968?» dans toutes leurs dimensions (politique, socio-économique, culturelle), en même temps qu’une réflexion théorique et sociologique sur la dynamique et la coloration des revendications nationalistes et régionalistes.
Voici la première étude comparative d’envergure internationale à jeter un éclairage sur la simultanéité de ces résurgences revendicatrices à caractère nationalitaire.
Publié en français.

About the authors

Tudi Kernalegenn est chercheur en science politique à l’UC Louvain (Belgique), lauréat d’une bourse Marie Sklodowska-Curie. Ses travaux portent sur les territoires du politique, les nationalismes et les migrations. Il a récemment dirigé avec Romain Pasquier 30 ans de démocratie régionale. Des régions pour quoi faire? (Berger-Levrault, 2018) et L’Union démocratique bretonne. Un parti autonomiste dans un État unitaire (Presses universitaires de Rennes, 2014).

Tudi Kernalegenn's profile page

Joel Belliveau est professeur agrégé au Département d’histoire de l’Université Laurentienne (Ontario). Il s’intéresse à la circulation et à la production d’idées au sein des minorités nationales en Amérique du Nord. Il a publié des articles scientifiques portant sur l’Acadie, le Québec, l’Ontario français et la Catalogne, ainsi qu’une monographie intitulée Le «?moment 1968?» et la réinvention de l’Acadie (Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2014).

Joel Belliveau's profile page

Jean-Olivier Roy est chargé de cours en science politique à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Chicoutimi. Ses recherches actuelles portent sur les thématiques autochtones, le postcolonialisme, le nationalisme, les identités ainsi que les enjeux de citoyenneté et de démocratie.

Jean-Olivier Roy's profile page

Maria Ackrén's profile page

Thierry Dominici's profile page

Gary Foley's profile page

Andrea Geniola's profile page

Clause Hauser's profile page

Richard Hill is a curator, critic and art historian of Cree heritage. He holds a PhD from Middlesex University, London; a BA from York University, Toronto; and an AOCA Diploma from the Ontario College of Art, Toronto. Dr. Hill's areas of interest and expertise include historical and contemporary art created by Indigenous North American artists. While Curator at the Art Gallery of Ontario, Toronto, Hill oversaw the museum's first substantial effort to include North American Aboriginal art and ideas in permanent collection galleries. He curated Kazuo Nakamura: A Human Measure (2004), Art Gallery of Ontario; and co-curated, with Jimmie Durham, The American West (2005), at Compton Verney, Warwickshire. Hill's essays on art have appeared in numerous books, exhibition catalogues and periodicals. He has a long association with FUSE magazine, where he has been a contributing editor as well as a member of the board and editorial committee.

Richard Hill's profile page

Edina Howell's profile page

Nathalie Kermoal is of Breton descent (a people whose territory is situated on the West coast of France). She is a professor as well as the Associate Dean Academic at the Faculty of Native Studies at the University of Alberta. She is a bilingual specialist (French and English) in Canadian history and more specifically in Métis history.

Nathalie Kermoal's profile page

Gilles Leydier's profile page

Yan Lespoux's profile page

Philippe Martel's profile page

Carlo Pala's profile page

Daniel Poitras' profile page

Xosé M. Nuñez Seixas' profile page

Excerpt: La vague nationale des années 1968: Une comparaison internationale (edited by Tudi Kernalegenn, Joel Belliveau & Jean-Olivier Roy; contributions by Maria Ackrén, Thierry Dominici, Gary Foley, Andrea Geniola, Clause Hauser, Richard Hill, Edina Howell, Nathalie Kermoal, Gilles Leydier, Yan Lespoux, Philippe Martel, Carlo Pala, Daniel Poitras & Xosé M. Nuñez Seixas)

La métaphore de la « vague nationale » et la chronologie des années 1968 s’appliquent en effet aussi bien aux Maori qu’aux Québécois, aux Inuits du Groenland qu’aux Catalans. Et ce n’est pas la moindre ambition de ce livre que d’essayer de comprendre cette simultanéité. La métaphore de la vague nationale a pour objectif de mettre en valeur l’idée que les années 1968 correspondent à une période de fort dynamisme, de progression généralisée des revendications identitaires. Mais l’idée est aussi de souligner que les revendications nationales fonctionnement de manière cyclique, sous forme de flux et reflux.

Other titles by Joel Belliveau

Other titles by Richard Hill

Other titles by Nathalie Kermoal

Other titles by Daniel Poitras