On a book page, this tab will allow you to add a book to one of your lists.
Please login or register to use this feature.
9782760328273_cover Enlarge Cover View Excerpt
0 of 5
0 ratings
rated!
rated!
list price: $39.99
edition:eBook
also available: Paperback
published: May 2019
ISBN:9782760328273

Genre, féminismes et développement

Une trilogie en construction

edited by Charmain Levy; Andrea Martinez, contributions by Hélène Guétat-Bernard; Nora Nagels; Emma Swan; Emily Regan Wills; Sophie Tornhill; Christine Verschuur; Andrea Pequeño; Marie France Labrecque; Valentine Verdonck; Gülçin Erdi-Lelandais; Safaa Monqid; Nora Semmoud; Denise Beaulieu; Marie De Brouwere; Stéphanie Florquin; Denyse Côté; Chantal Ndami; Sophie M. Lavoie; Simone Bohn; Anne E. Calvès; Christine Catarino; Ochy Curiel; Sirma Bilge; Isabelle Auclair; Nadia Abu-Zahra; Sarah A. Radcliffe; Sophie Brière; Isabelle Collet; Maria del Rosario Ortiz Quijano; Émilie Pinard; Denise Piché; Myriam Dieleman; Fabienne Richard & Carmen Chouinard

reviews: 0
tagged:
add a tag
Please login or register to use this feature.
globalization
0 of 5
0 ratings
rated!
rated!
list price: $39.99
edition:eBook
also available: Paperback
published: May 2019
ISBN:9782760328273
Description

Misant sur la capacité d’agir et le pouvoir de transformation sociale des femmes des Suds, ce livre examine les enjeux du genre et du développement. Ce manuel féministe, clair et facile à consulter, est spécifiquement conçu pour les cours de premier cycle universitaire sur les femmes, le genre et le développement international. Organisé en sept sections, il offre un panorama aussi vaste que possible des préoccupations féministes reliées au genre et au développement, alimentant ainsi les réflexions et les études de cas dans le domaine.

Issu du colloque « État des lieux sur les perspectives féministes en développement international » du Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF), l’ouvrage propose des contributions de professeures-chercheuses et de militantes européennes, canadiennes et des Suds dédiées à l’avancement des connaissances féministes, à leur diffusion plus large et à leur vulgarisation.

Ce livre est publié en français.

-

Banking on the potential for action and the power to enact social change of women of the Global South, this book takes an in-depth look at the theoretical and practical challenges related to gender and development. This feminist teaching tool, clearly written and easy to consult, is specifically designed for undergraduate courses in gender, feminism and international development. Organized into seven sections, it offers readers the most comprehensive panorama of feminist insights on gender and development, informing current debates and case studies in the field.

This book stems from the International Congress of Feminist Research in the Francophonie (CIRFF) symposium, “État des lieux sur les perspectives féministes en développement international.” It includes contributions by European, Global South and Canadian researcher/professors and activists dedicated to enriching knowledge of feminism and disseminating it more widely by popularizing the subject.

This book is published in French.

 

About the Authors
Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Charmain Levy enseigne le développement international à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2005. Elle est spécialiste en anthropologie et sociologie politique. L’Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, sont au coeur de ses recherches. Elle est directrice du Groupe de Recherche sur les Espaces Publics et des Innovations Politiques (GREPIP). En 2016, elle est nommée doyenne de la recherche à l’UQO.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Andrea Martinez est professeure titulaire et directrice de l’École de développement international et mondialisation à l’Université d’Ottawa. Elle a codirigé le collectif La tension tradition-modernité : Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes (Presses de l’Université d’Ottawa, 2001). Ses travaux de recherche et publications explorent les effets de la mondialisation sur les conditions de vie des femmes des « tiers » et « quart » mondes, notamment en Amérique latine et les Caraïbes.
Author profile page >

Buy this book at:

Buy the e-book:

Reader Reviews

Sign Up or Sign In to add your review or comment.

Related Blog Posts

Other Titles by Charmain Levy

Enjeux et défis du développement international

Enjeux et défis du développement international

Acteurs et champs d'action. Édition nouvelle et actualisée
edition:Paperback
also available: eBook Paperback
More Info

Other Titles by Nora Nagels

Citizenship as a Regime

Citizenship as a Regime

Canadian and International Perspectives
edition:eBook
also available: Hardcover Paperback
More Info
Enjeux et défis du développement international

Enjeux et défis du développement international

Acteurs et champs d'action. Édition nouvelle et actualisée
edition:Paperback
More Info

Other Titles by Andrea Martinez

La Tension tradition-modernité

La Tension tradition-modernité

Construits socioculturels de femmes autochtones, francophones et migrantes
edition:eBook
More Info

Other Titles by Marie France Labrecque

Sortir du labyrinthe

Sortir du labyrinthe

Femmes, développement et vie quotidienne en Colombie andine
edition:eBook
More Info

Other Titles by Denyse Côté

Other Titles by Sophie Brière

Enjeux et défis du développement international

Enjeux et défis du développement international

Acteurs et champs d'action. Édition nouvelle et actualisée
edition:Paperback
More Info

Other Titles by Denise Piché

User Activity

X
Contacting facebook
Please wait...